Retour haut de page

Les communes de la région DIANA ont été informées le 16 mars de leur évaluation en matière de gouvernance locale. Les communes sont désormais dotées d’outils d’autoévaluation

Les notes ne sont pas bien élevées, surtout pour les communes rurales, mais d’après la directrice générale du Fonds de Développement Local, Raharinjatovo Hanitra, « les notes ne vont pas servir à sanctionner les Communes, mais marquent leur situation initiale. A chaque note correspond le soutien dont la Commune a besoin pour la redresser ». L’identification de ces points à redresser a été donc parmi les objectifs de l’atelier qu’a accueilli l’hôtel de La Poste les 16 et 17 mars et auquel les maires de la DIANA ont participé. En connaissance de cette situation initiale, les maires et les partenaires (étatiques et de coopération internationale) pourront mesurer la performance surtout dans le cadre et à la suite de la mise en œuvre du Projet de Développement Communal Inclusif et de Décentralisation financé par la coopération allemande. « Cette fois, vos communes respectives sont notées, indépendamment de la popularité des maires ou de leurs expériences ou d’ancienneté, mais de la performance de leurs communes en matière de gestion communale suivant les cinq principes fondamentaux de la gouvernance locale » a déclaré le chef de Région, Antilahy Martial Michel. Les résultats et les notes ont été obtenus suite à une visite dans les communes pour collecte de données secondaires, des observations directes et des discussions regroupant les membres des équipes communales et les représentants des populations locales. S’y ajoute, une enquête et un audit sur la performance des communes en matière de gestion communale, de passation des marchés pour la mise en œuvre de projet d’investissement. De manière générale, les recommandations, faisant suite à ces enquêtes et discussions portent sur l’amélioration de la participation des citoyens, l’inclusion/équité… bref sur des améliorations des pratiques relatives aux principes de la bonne gouvernance. Notamment dans la création d’espace de dialogue entre élu et population, le renforcement des élus et de la société civile sur le leadership et la mobilisation sociale. Pour ce qui est de la transparence et de l’obligation de rendre compte, la mise en place des standards de service est requise ainsi que la systématisation de l’affichage de toutes les informations sur les affaires de la commune.
■ V.M

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019