Retour haut de page
Dans le cadre du programme « weprotectchildren online », le site web, www.arozaza.mg a été élaboré comme un outil destiné à faire connaître au public les droits de l’enfant et la lutte contre l’exploitation des enfants
Dans le cadre du programme « weprotectchildren online », le site web, www.arozaza.mg a été élaboré comme un outil destiné à faire connaître au public les droits de l’enfant et la lutte contre l’exploitation des enfants

Depuis le début de l'année 2016, la lutte contre l’exploitation en ligne des enfants bat son plein à Madagascar au moyen d’actions de sensibilisation et de séances d’information

Cette initiative a été vulgarisée dans la ville de Diego Suarez par la direction régionale de la population. Depuis le mois de février et mars, une campagne de sensibilisation sur l’existence d’exploitation des enfants en ligne et la cybercriminalité en rapport aux enfants a été effectuée pour les membres du réseau de protection de l’enfant (RPE) Antsiranana. Les 23 et 24 ainsi que le 29 juin, plusieurs autres actions de sensibilisation et des séances de formation ont été organisées pour les acteurs concernés par cette lutte.

Un code de conduite pour les cybercafés

Quinze propriétaires de cybercafé sur les trente ciblés étaient présents lors de la séance d’information sur la mise en place d’un code de conduite des cybercafés pour renforcer la lutte contre l’exploitation des enfants en ligne. Ce code de conduite a été établi dans le but d’assurer une utilisation sécurisée d’internet pour les mineurs. Les propriétaires de cybercafés de la ville doivent donc désormais améliorer l’emplacement des postes mis à la disposition des clients mineurs. Ils doivent également interdire l’utilisation des box/cabines/isoloirs pour les mineurs. Des affiches informatives sur les dangers d’internet pour les mineurs doivent être apposées dans les cybercafés. De même, des notes rappelant aux clients d’effacer l’historique de navigation avant de quitter le poste doivent être affichées ainsi que le devoir de signaler les sites douteux pour la protection des mineurs. Mais plusieurs problèmes entravent l’application de ce code de conduite. Selon le directeur régional de la population pour la DIANA « quelques propriétaires des cybercafés qui ont assisté à la séance d’information se sont montrés réticents face à l’application de ce code de conduite. La cause n’est autre que d’ordre matériel et financier. Ils pensent que garder un poste pour l’unique usage des mineurs va leur faire perdre de l’argent puisque ces mineurs ne vont pas y rester à longueur de journée. Mais nous allons encore discuter de cette question de subvention à un niveau supérieur et nous verrons la suite. Toutefois, ce code de conduite a été établi dans le cadre des petites actions faciles et importantes (PAFI) pour être effectué facilement si nous ne parlons que des affiches et des notes ». Le 9 juillet, une autre séance d’information se tiendra pour les propriétaires de cybercafés.

Une plateforme en ligne pour s’informer et dénoncer

Encore dans le cadre de la lutte contre l’exploitation des enfants en ligne, l’UNICEF avec ses partenaires a mis en place une plateforme d’échange en ligne portant le nom de @rozaza (Arozaza). En complément de la ligne verte 147, ce site web contribue au renforcement de la lutte contre l’exploitation et la maltraitance des enfants. Dans le cadre du programme « weprotectchildren online », le site web, www.arozaza.mg a été élaboré comme un outil destiné à faire connaître au public les droits de l’enfant et la lutte contre l’exploitation des enfants, en ligne ou non. Via ce site web, il est possible de signaler un cas de maltraitance ou d’exploitation d’enfants dans tout Madagascar. Il est également possible de participer à des échanges autour des dernières actualités en rapport avec ce thème. Et également discuter entre parents sur la façon de protéger son enfant face aux maltraitances ou intimidations qu’il subit.
Sensibilisation des parents face à l’utilisation d’internet par leurs enfants
A partir de l’après-midi du 29 juin, les parents de Diego Suarez ont bénéficié de séances d’information sur la protection de leurs enfants face à l’exploitation en ligne. Une trentaine de parents des élèves du lycée Annexe ont assisté à la première séance de sensibilisation. Le personnel de la direction régionale de la population les a informé sur ce que les parents doivent savoir de l’utilisation d’internet par les enfants, les avantages et les inconvénients de cette technologie. Ces parents ont également appris comme faire un signalement en cas de maltraitance ou d’exploitation d’enfant. Cette campagne de sensibilisation se fera dans six établissements scolaires de la ville de Diego Suarez dont le lycée annexe, le collège Avotra, le CEG de référence, le CEG François de Mahy, le collège Saint Joseph et le CEG PK3.
■ Raitra

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2019