Retour haut de page
Réunion de préparation des JMJ Mada VII
Réunion de préparation des JMJ Mada VII

« Tanora katolika mijoro amin'ny finoana, manorina ny fiainany ao amin'i Kristy »

Les JMJ sont des rencontres de jeunes organisées par la Fédération Nationale Catholique des Jeunes à Madagascar. Cette année, c'est Antsiranana qui a été choisie pour accueillir la septième édition de ces journées. Elles auront lieu du 5 au 10 Septembre 2012. Et ce ne sont pas moins de 30 000 jeunes, plus d'une vingtaine d'évêques, 400 prêtres et un millier de réligieux en provenance de toute l'île, ainsi que des observateurs des îles sœurs de l'Océan Indien qui sont attendus par le Diocèse d'Antsiranana qui a la charge de l'organisation de cet événement.

Logo des JMJ Mada VII

Des « Journées mondiales de la jeunesse » sont célébrées chaque année, dans chaque diocèse du monde, lors du dimanche des Rameaux, avec généralement un rassemblement plus important à Rome. En outre, tous les deux ou trois ans, un grand rassemblement international a lieu, à l'invitation du pape. Chaque édition de l'événement dure plusieurs jours, se déroule dans une ville différente, et s'achève par une messe présidée par le souverain pontife réunissant plusieurs centaines de milliers de participants. Ainsi, en 1995 à Manille, près de 5 millions de fidèles s'étaient rassemblés pour un des plus grands rassemblement de l'histoire. Les JMJ sont nées à l'instigation du pape Jean Paul II. Lors de l'année sainte proclamée en 1983-84 sur le thème de la Rédemption, environ 250 000 jeunes venus de nombreux pays participent à un « Jubilé international des jeunes » le jour de la fête des Rameaux. L'année suivante, ayant été proclamée année internationale de la jeunesse par l'ONU, le pape renouvelle son invitation et réunit à nouveau environ 300 000 jeunes à Rome pour la fête des Rameaux. Les journées mondiales de la jeunesse sont alors instituées pour pérenniser le succès de ces premières rencontres. Le vaticaniste John Allen considère que les JMJ marquent la montée en puissance d'un courant qu'il qualifie (avec d'autres observateurs) d'évangélisme catholique. Ce courant s'est formé au contact du vaste mouvement de sécularisation de l'Occident, qui voit le christianisme passer du statut de culture commune à celui de culture minoritaire. Allen indique qu'un des points marquants et visibles de ce nouveau courant sont la défense de l'identité et des enseignements catholiques traditionnels : orthodoxie doctrinale, remise à l'honneur de la liturgie et des dévotions catholiques. Pour autant, il ne s'agit selon lui ni de traditionalisme ni de conservatisme. L'évangélisme catholique accepte en effet la sécularisation comme un défi bienvenu qui oblige à quitter le modèle d'une religion simple héritage culturel pour celui d'une religion choisie, ce choix devant être défendu et manifesté. Dès lors les catholiques sont soucieux de se montrer missionnaires, agents de transformation de la culture ambiante à la lumière des principes évangéliques, plutôt que de s'impliquer dans les controverses au sein de leur propre Église. Livrant sa propre analyse sociologique de l'assistance aux JMJ, Allen considère que les jeunes qui relèvent de l'évangélisme catholique y occupent une position centrale et y jouent un rôle moteur, qu'il considère comme spontané, soutenu beaucoup plus que suscité par la hiérarchie.
Depuis quelques années, les catholiques de Madagascar organisent eux aussi leurs « JMJ Mada » qui rencontrent un succès croissant. La précédente édition, qui s'est déroulée à Tulear a rassemblé près de 20 000 jeunes en provenance de toute les provinces de la Grande Île dans une ambiance festive.
L'organisation d'un événement d'une telle ampleur est une première à Diego Suarez et représente un véritable défi pour le Diocèse d'Antsiranana. La logistique à mettre en oeuvre est considérable. Une réunion de concertation s'est tenue le 22 mars au Grand Hôtel pour faire un point avec l'ensemble des parties prenantes à l'organisation. D'ores et déjà, différentes commissions rassemblant les nombreux volontaires ont été mises en place pour prendre en charge chacun des aspects de cette organisation. Une grande partie de l'hébergement se fera dans les différentes écoles de la ville et toutes les infrastructures seront mises à contribution : stade, gymnase, etc.. Le Diocèse d'Antsiranana espère par ailleurs que toutes les forces vives de la région, autorités, responsables d'entreprises et sociétés, associations, s'impliquent dans la réussite de ces rencontres dont les retombées économiques et médiatiques seront immenses.

Commentaires   

-4 # Very_Jerry 07-04-2012 14:38
La Journée Mondiale de la Jeunesse, une affaire purement laïque, instrumentalisé e par les racoleurs et rôdeurs à étiquettes ecclésiastiques .
Transformer ce journée en une journée de pub religieuse - peut-être même aux frais de l'état; des abus de ce genre n'arrive qu'a Madagascar.
Je sais qu'au jour de la résurrection, j'ai mal choisi mon moment, mais Azafady aux pieux, qui prient en ces jours.
Je vais encore réveiller les mouches.
+2 # spin2 07-04-2012 20:26
Very_Jerry > je crois que c'est plutot l'inverse: ça a été instauré par Jean Paul 2 en 1984 et l'ONU l'a récupéré lors de l'année de la jeunesse en 1985.
source: http://fr.wikipedia.org/wiki/JMJ
-4 # Very_Jerry 09-04-2012 01:02
Je reconnais que je ne peux pas parler objectivement de ces église et sectes diverses qui empoisonnent mon pays, car pour moi c'est le cancer le plus grave du pays.
Ravanalona I l'avait déjà reconnu: avec des croyances tordus, on nous a entubé, en douce et le pire, c'est qu'on ne croit plus en nous même, depuis qu'on nous a inculqué soit disant que dieu serait un vazaha.
+3 # spin2 10-04-2012 19:59
je reconnais que le poids de la religion est (trop) important à Madagascar. Moi même ayant grandi à l'ombre de l'église Tanambao étant enfant, sans être particulièremen t croyant. Le problème majeur est que les gens attendent systématiquemen t une aide, une assistance ou une richesse venant d'ailleurs (fanjakana, l'étranger etc...) et je ne pense pas que la religion seule soit responsable de cette situation ...
+1 # Rojo Vianney 18-06-2012 13:12
Bonjour!
Comment faire pour inscrire à la JMJ Diégo?
Merci!
+1 # holi 22-08-2012 11:26
Il faut aller vers ton Paroisse il devrait y avoir un association des jeunes de l'eglise c'est eux qui s'organisent pour les leurs.
# Finoanaymatanjaka 26-01-2013 15:49
Very_jery, laissez nous croire profondément notre FOI, si vous n'arrivez pas à comprendre , allez voir http://fr.wikipedia.org/wiki/JMJ.

Aza mitsaratsara foana, rehefa tsy hainao ny ato amin fiangoanna katolika de mipetraha. tsy ianao no hanafoana n andron ny tanora izay sarobidy..non, vous êtes secte ka tys mahagaga; mpanenjika lol meric :-)

Vous devez être connectés pour pouvoir écrire un commentaire

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°182 en PDF
N°182
Semaines du 12 au 25 avril 2017
Télécharger
La Une : Gendarmerie nationale DIANA : Restaurer la confiance pour endiguer la vindicte populaire
Le syndicalisme n’est pas qu’un mouvement de revendications
Les premières années de Diego Suarez - 1925-1930 : Diego Suarez, capitale de la contestation coloniale
Dossier : Athlétisme : « Nous pouvons faire mieux avec des soutiens financiers »
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2021