Retour haut de page
La grande rue de Vohemar à la fin du XIXème siècle
La grande rue de Vohemar à la fin du XIXème siècle

Nous avons vu que , dès le XVIIème siècle, la région de Vohemar et ses richesses-réelles ou supposées-ont aiguisé l’intérêt des traitants Français. Dès le début du XIXème siècle cet intérêt prend une tournure plus systématique avec les explorations méthodiques menées par la Compagnie de Madagascar

Vohemar - gravure de 1887
Vohemar - gravure de 1887

Entre le XVème siècle et le XIXème, l’importance de Vohemar comme « échelle » du commerce semble diminuer. Cependant, Vohemar va être régulièrement visité par des traitants, notamment par les français. Et c’est surtout à eux que nous devons le peu d’informations que nous avons sur cette période de la vie de Vohemar

Une carte de 1797 présente Vohemar comme un des seuls ports de la cote nord-est de Madagascar
Une carte de 1797 présente Vohemar comme un des seuls ports de la cote nord-est de Madagascar

L'histoire de Vohemar est liée à ce que l'on appelle « les échelles », c'est à dire les comptoirs commerciaux établis dans les ports qui servaient d'escales aux bateaux arabes de l'Océan Indien

Les premiers habitants de Vohemar

Bien que les estimations sur la naissance de Vohemar diffèrent selon les historiens, il semble que l’on puisse dater l’établissement de la ville vers les XIIème ou XIIIème siècle. Par qui aurait-elle été fondée ? Certains (Beaujard) parlent de migrations austronesiennes, d’autres d’une ville musulmane « issue des Maures de Malindi » (Vernier et Millot). Si la population actuelle se réclame des Anjoaty, ces islamisés dont nous avons souvent parlé, une lointaine tradition parle d’une civilisation « Rasikajy » qui aurait totalement disparu ne nous laissant que des sépultures qui ont été largement étudiées mais qui gardent encore des secrets non élucidés.

Route d'Anosiravo et vue du pain de sucre d'Antsiranana
Route d'Anosiravo et vue du pain de sucre d'Antsiranana

Il est des lieux qui font rêver... Nosy Lonjo, le Pain de sucre de la baie de Diego Suarez, est de ceux-là. A la fois proche et inaccessible, protégé par ses légendes et les interdits qui l'entourent, objet de culte et symbole de la ville d'Antsiranana, il est connu du monde entier mais peu de personnes ont eu le droit d'y accéder. Essayons de le découvrir à travers histoire et légendes, science et superstitions...

La mosquée de Tanambao
La mosquée de Tanambao

On serait tenté de dire que l’islam a été présent à Diego Suarez avant même que Diego Suarez existe. En effet, il existe à Madagascar une longue tradition de navigation musulmane dans l’Océan Indien et les fouilles de la Montagne des français attestent de la présence, sans doute épisodique, de marins venus de l’Arabie, des côtes de l’Afrique (et notamment de Zanzibar), ou de celles de l’Inde.

Sortie de la messe le dimanche il y a cent ans à Antsiranana
Sortie de la messe le dimanche il y a cent ans à Antsiranana

Lorsque les français occupent la baie de Diego Suarez, à la suite du Traité franco-malgache de 1885, le petit village d’Antsirane ne possède aucune église. Le premier prêtre à exercer son ministère sera l’aumônier du navire La Dordogne sur lequel se trouvent les premières troupes d’occupation. Mais, malade il sera rapidement remplacé par le Père Berthieu que les catholiques de Diego connaissent bien puisqu’il a été canonisé il y a peu (le 21 octobre 2012) par le Pape Benoît XVI, devenant ainsi le premier saint de Madagascar.

Rue Sadit Carnot, l'école communale il y a cent ans
Rue Sadit Carnot, l'école communale il y a cent ans à Diego Suarez

En cette époque de rentrée des classes, reprenons le long chemin qui a été celui de la naissance et du développement de l'enseignement à Diego Suarez.

L’usine à broyer les quartz de Betsiaka au temps de la splendeur des mines d’Andavakoera
L’usine à broyer les quartz de Betsiaka au temps de la splendeur des mines d’Andavakoera

Nous avons laissé Alphonse Mortages, au comble de la prospérité et de la notoriété, et les mines d’Andavakoera en plein rendement... La fastueuse épopée de l’or du nord allait-elle se poursuivre ? En tous cas, elle allait prendre un tour beaucoup moins romanesque en entrant dans l’ère industrielle.

La tranchée de la mine d’Andavakoera pendant les grandes heures de l’extraction
La tranchée de la mine d’Andavakoera pendant les grandes heures de l’extraction

Mortages était donc passé de la misère à l’opulence, de l’obscurité à la célébrité. Qu’allait-il faire de cette manne que, sur un coup de chance, le destin lui avait apportée ? Il lui fallait d’abord, pour commencer l’exploitation de ses terrains aurifères, monter une société , et pour cela il dut s’associer avec quelqu’un susceptible d’assurer les premiers investissements.

Un groupe d’orpailleurs occupés au broyage du quarts dans les mines de l’Andavakoera
Un groupe d’orpailleurs occupés au broyage du quarts dans les mines de l’Andavakoera

Nous avons vu, dans le précédent numéro de Tribune, comment Alphonse Mortages avait découvert de l’or, à Betsiaka, un peu sur un coup de chance... Que faire de cette fabuleuse découverte?

Diego Immo

    Météo

  • Jeudi
    30 Mars
    Orage
    Max : 29°
    Min : 23°
    Vent : E (85°) - 11km/h
  • Vendredi
    31 Mars
    Orage
    Max : 30°
    Min : 23°
    Vent : ESE (112°) - 14km/h
  • Samedi
    1 Avril
    Clair
    Max : 31°
    Min : 23°
    Vent : ESE (122°) - 19km/h
  • Dimanche
    2 Avril
    Orage
    Max : 31°
    Min : 23°
    Vent : SE (130°) - 21km/h

Les Petites Annonces

PetitesAnnonces-DiegoSuarez.com
Le Site d'Annonces Gratuites du Nord de Madagascar

 Recherche commerciaux (H/F)

BRICODIS Antsiranana recherche : Commerciaux (H/F) Expérience exigée Disponibles pour des déplacements dans le Nord CV à déposer au magasin (en...

 A vendre Hyundai H200

Hyundai H200, turbo intercooler, occasion de Belgique, modèle n°1,12 plcs

 Achète télé

neuve ou occasion très bon état payé en Ariary

 Recherche location commerce

bonjour,je suis a la recherche d'un bar a louer avec minimum oune terasse a diego!je me deplace de france sur diego le 12fevrier2017 jusque...

AV 4x4 Sportero L200

Pick-up mitsubishi l200 sportero

  • couleur blanche modèle 2005
  • première mise en circulation 2006
  • 131786km
  • visible à Diego Suarez

10000 euros

tel: 032 66 651 75

La Tribune de Diego en PDF

Télécharger La Tribune de Diego N°181 en PDF
N°181
Semaines du 29 mars au 11 avril 2017
Télécharger
La Une : Pêche au thon : Une filière rentable sous-exploitée par les malagasy
Conditions des ruraux : Programmes très ambitieux mais peu de résultats
Les premières années de Diego Suarez - Les années 25 : La ville se développe ; la contestation aussi…
Dossier : Basketball, coupe de Pâques : Des matchs éliminatoires très engagés
Jeudi
MD316/2317(AT7)
Arrivée Départ
ANTANANARIVO 05h30
ANTSIRANANA 07h25 08h00
ANTANANARIVO 10h00
MD195/2316/317(AT7)
Arrivée Départ
REUNION 14h25
NOSY BE 15h10 16h10
ANTSIRANANA 16h45 17h20
ANTANANARIVO 19h20

Tous les horaires

La Vahinée
Cyber Diego Com
Normada.com, le site de référence du Nord de Madagascar
Office Régional du Tourisme de Diego Suarez
Agence de Presse de l'Océan Indien
 
© Cyber Diego Com 2005 - 2017